Travaux de terrassement : quelles sont les étapes clés

Travaux de terrassement : quelles sont les étapes clés

Le terrassement est la préparation du terrain à l’accueil d’une infrastructure afin d’assurer sa stabilité. Il a pour but de limiter les risques de glissement, de tassement ou d’effondrement du sol. Voici les étapes clés des travaux de terrassement.

L’étude du sol

Il s’agit d’une étape indispensable à tous travaux en génie civil. L’analyse est aussi géologique que géotechnique. Les propriétés physiques et mécaniques du sol sont nécessaires pour déterminer les différentes opérations à effectuer.

A lire en complément : Tout savoir sur les fonctions d’un notaire immobilier

Il faut également dégager le terrain des éventuels bâtiments ou éléments qui l’encombrent en les démolissant. Le terrassement s’effectue alors plus vite.

Le piquetage

Le piquetage est l’étape par laquelle débute le chantier. Il a pour but la délimitation du terrain et le respect du plan initial réalisé par l’architecte. Les équipes recourent à des piquets afin de baliser le terrain. Cette phase se base sur les recommandations et les calculs du géomètre, facilitant ainsi les travaux de terrassement.

A lire aussi : Découvrez les particularités uniques des maisons bretonnes

Le piquetage permet d’avoir une meilleure perception des espaces à traiter. Il assure également la cohérence du terrain avec son voisinage et tient compte des canalisations non endommagées.

Travaux de terrassement : le déblai

travaux de terrassement

Il s’agit d’une étape cruciale dans tous travaux de terrassement. Le déblaiement a pour but d’aplanir le terrain, car il permet d’extraire la première couche du sol (la terre végétale). Il ne laisse ainsi que les couches non-meubles. Les ouvriers recouvrent ensuite les cavités du sol afin de le rendre plat et lisse.

Des engins spécifiques sont nécessaires à la réalisation du déblai. Il s’agit notamment du bulldozer, de la mini-pelle et de la pelleteuse mécanique. Le choix entre ces différents appareils s’effectue en fonction du volume de terre à excaver.

Le remblai

Cette étape fait suite au déblai et sert à combler les imperfections du sol ayant résisté au premier recouvrement. Il s’agit notamment des failles et des creux. Le remblai s’effectue en recouvrant le terrain de divers matériaux tels que la terre, le gravier, les roches, le sable et les gravats.

La pose d’un film géotextile est souvent nécessaire avant le remblai. Il sert à atténuer la repousse des graminées tout en évitant les soulèvements humides. Le remblaiement d’un terrain permet également de le renforcer, créant ainsi une base solide pour la suite des travaux.

Travaux de terrassement : le transport et l’évacuation des terres

Après le remblai, les travaux de terrassement sont presque achevés. Il est alors temps d’évacuer les terres excédentaires ne pouvant rester sur place. Cette opération requiert des pelleteuses et des camions-bennes pour le transport de la terre.

En fonction de la complexité de la tâche ou de la quantité de terre à transporter, il est parfois recommandé d’utiliser des camions 6×4 et 8×4.