Les groupes de musique bretonne

Les groupes de musique bretonne

La musique adoucit les mœurs et apaise l’esprit. Codifiée aux rythmes spécifiques de chaque pays, elle intègre la culture et se fait une place dans la tradition. Quand elle est offerte par un groupe de personnes, elle produit un effet hypnotisant plus intense que celle chantée en solo. En Bretagne, plusieurs groupes, au rythme du ‘’kan ha diskan’’, des jeux de couple ont fait vibrer les bretons de par la synchronisation de leur voix, de leur geste et de leur note musicale. Vous êtes passionnés de musique ? Découvrez les plus grands groupes qui ont marqué l’histoire de la musique bretonne.

Les grands groupes musicaux nés de 1960-1980

Parlant de la musique Bretonne, des groupes spéciaux ont laissé leur empreinte sur les podiums de la région, que jusqu’à ce jour, nul ne saurait effacer. Ils ont fait bouger des pieds corps et mirent la joie dans plusieurs esprits. Au nombre de ceux-ci, on peut trouver le groupe musical Sonerien Du et Tri Yann

Lire également : Les musées de la mer à découvrir en Bretagne

Tri Yann

Avec Jean Chocun, Jean-Paul Corbineau et Jean-Louis Jossic comme chanteurs, le groupe musical Tri Yann voit le jour en 1969. Sa première prestation remonte en décembre 1970 où les trois Jeans chantèrent le «Pastourelle de Saint Julien Maraichie» pour un groupe d’amis. Encouragés et félicités, ils crurent en un rêve plus profond : devenir des chanteurs professionnels et très reconnus. Ils se lancèrent alors dans les bals de la Bretagne. La confirmation s’obtient auprès du public : ils sont bons. Sans plus tarder, ils lancent leur premier album en 1972. Les Bretons s’en emparent en quelques heures et finissent le stock en moins d’une journée. S’en suit alors d’autres albums de chants traditionnels très attrayants. Quelques années plus tard, les trois Jeans prirent le virage du Folk rock, qui propulsa d’ailleurs leur carrière. Après plus de 50 ans de prestations musicales, Tri Yann fait ses adieux aux publics bretons le samedi 11 Septembre 2021 avec un concert de près de 2000 participants. Fermant ainsi une carrière ayant offert près de 3 millions d’albums.

Sonerien Du

Créé en 1971 par cinq Bretons parmi lesquels figurent Raymond Riou, Gilles Rolland, DidYann Kaourintin, Sonerien Du est un nom d’hommage dédié aux deux sonneurs bigoudens injustement tués par confusion. Confondus à deux grands braqueurs qui menaçaient la paix en Bretagne en 1786, ils furent pendus pour des crimes qui n’étaient pas les siens. Les cinq chanteurs bretons choisirent leur nom pour immortaliser la mémoire de ses sonneurs noirs. Au cours de leur carrière, ils offrent un mélange de musique traditionnelle et de modernité. Invités spéciaux des célébrations d’union et d’événements joyeux, ils apportaient la gaieté aux Bretons sans parfois demander un retour financier. Ils acquièrent la notoriété des musiciens qui savent faire durer les fêtes pendant des jours. Avec près de 20 albums et 4 milles concerts, ils ont mis la joie dans le cœur de plusieurs fans.  On les perçut dernièrement sur scène en mai 2018.

Lire également : La Bretagne terre passionnée d'automobile

Les grands groupes musicaux nés de 1980-2000

L’arrivée de plusieurs groupes musicaux marqua les années 80 en Bretagne. Les uns aussi bien séduisant que les autres.

Kornog

Composé en 1980 par Jame Menemy, Christian Lemaître, Nicolas Quemener et d’autres, Kornog marque l’histoire musicale bretonne juste avec sa première tournée aux USA. À l’aide de leur violon, leur guitare et leurs voix, ils sidérèrent les Américains qui réclamaient alors d’autres tournées quelque temps après la première. En 1980, les Kornog initient, ensemble avec les GWERZ, le PENNOU SKOULM, une musique dont les rythmes faisaient divinement bouger les Bretons. La particularité de ce groupe fut d’acquérir d’abord sa renommée en américain avant d’être reconnue en terre Bretagne. En 1987, le groupe s’arrête pour reprendre plus tard, mais avec une fusion et un certain changement des personnels compositeurs du groupe.

Soldat Louis

Serge Danet, alias Soldat Louis, rencontra Renaud Detressan, Michel Banuls, Hervé le Guillon, Jean-Paul Barrière et Christophe Sonnic où ils fondèrent en 1980 le groupe musical auquel il donna son surnom. On les connu avec leur premier album « Du rhum, des femmes », et on les apprécia. Vers 1990, ils sortirent leur deuxième album. Leur activité se poursuit jusqu’à 2010 où il marqua à nouveau l’histoire avec le fameux hymne du groupe de football FC Lorient. En 2012, ils furent perçus à l’Olympia lors d’une célébration. Avec jusqu’à aujourd’hui, Soldat Louis continue de mettre la joie dans le cœur de ses fans.

Les grands groupes musicaux nés de 2000-2020

Avec la modernité, rare sont les groupes musicaux qui tiennent à maintenir les valeurs traditionnelles. Néanmoins, on en dénombre quelques-uns qui brassent librement les rythmes ancestraux à la modernité.

Fleuves

En collaboration avec Romain Dubois et Emilien Robic, Samson Dayou formait en 2012 le groupe musical ‘’Fleuves’’. Très vite, on les connu sur la toile bretonne grâce au jazz qu’ils livrèrent à la population. Plus tard, ils complétaient la musique électronique qui fut également de nombreuses adeptes sans négliger les musiques traditionnelles bretonnes. Sous l’encouragement des fans, ils produisirent deux albums studios. En 2016, ils participent au Festival Yaouank en Quintet et en 2017, ce sera le tour du Festival de Cornouaille. Toujours actif jusqu’à présent, il offre en 2021 le titre ‘’Dans plinn’’.

Plantec

Fondé par deux frères (Yannick et Odran Plantec), il vit le jour en 2002 et enregistre son premier album en live. Leur premier album « marée d’équinoxe » fit son apparition en 2004 et se fait accompagner 2 ans plus tard d’un deuxième. En 2011, Gabriel N’Dombi, rejoint le groupe et ils composèrent ensemble l’album « Awen ». Avec les rythmes du rock, de la tradi et de l’électro, le groupe connaît une poussée qui l’emporte jusqu’à l’ère actuelle. Désormais, on les connaîtra bien en dehors de la Bretagne grâce à leurs nombreuses tournées.