bretagne-info
Pourquoi prendre deux notaires ? Pourquoi prendre deux notaires ?
Lors d’une transaction immobilière, il n’est pas rare de croire qu’il est nécessaire d’avoir votre propre notaire. En effet, il est souvent considéré comme... Pourquoi prendre deux notaires ?

Lors d’une transaction immobilière, il n’est pas rare de croire qu’il est nécessaire d’avoir votre propre notaire. En effet, il est souvent considéré comme essentiel de défendre ses intérêts. Cependant, travailler avec le notaire du vendeur n’affecte pas votre projet : en fait, le notaire traite les fichiers des acheteurs et des vendeurs de la même manière. Contre toute idée obtenue, la coopération avec un seul notaire présente des avantages significatifs pour votre projet immobilier.

gagner du temps

Si chaque partie travaille avec un notaire différent, le processus est prolongé. Les notaires doivent se mettre d’accord, trouver des créneaux de réunion, développer leurs dossiers respectifs ensemble… La durée de votre projet immobilier peut être retardée d’un ou deux mois.

A lire en complément : Pour vendre au plus vite votre bien, un ravalement de façade peut être utile

D’ autre part, si l’acheteur et Les vendeurs travaillant avec le même notaire économiseront beaucoup de temps.

A découvrir également : Comment remplir la fiche patrimoniale caution ?

Simplification des étapes de l’achat immobilier

Un autre avantage de la coopération avec le même notaire pour l’acheteur et le vendeur est la simplification du projet immobilier. En fait, les étapes d’un achat immobilier sont nombreuses et réparties sur une longue période de temps, et l’intervention du notaire est requise régulièrement :

1- L’offre d’achat : L’acheteur potentiel fait une offre au vendeur qui se réserve le droit de l’accepter ou de la rejeter. S’il l’accepte, l’acheteur s’engage à signer un contrat de vente préliminaire.

2- Le choix du notaire : le vendeur propose à l’acheteur de contacter de contacter son notaire pour prendre un premier rendez-vous pour signer la promesse ou le contrat de vente.

3- Le compromis ou la promesse de vendre  : l’acheteur paie un acompte (généralement 10% du prix d’achat) et le vendeur doit créer un dossier de diagnostic technique.

4- Notification de compromis ou de promesse à l’acheteur : Les acheteurs ont le droit de se rétracter à partir du jour suivant la notification du contrat préliminaire pendant 10 jours et ils peuvent récupérer leur acompte. Si tel est le cas, le notaire doit être avisé.

5- L’offre de prêt : Le notaire a avec l’acheteur doit contacter leur banque pour demander un prêt. S’ils ne reçoivent pas leur prêt avant la date spécifiée dans le contrat préliminaire, ils peuvent continuer la vente ou s’en passer. L’acheteur a 30 jours Il est temps d’obtenir un prêt. Après cette date, le contrat d’achat sera annulé

Le notaire doit alors vérifier : si le vendeur est propriétaire de la propriété, le titre, la situation de la propriété en termes de règlements d’urbanisme, servitudes, la situation hypothécaire de la propriété, etc.

6- Avis de bon de commande  : Lors de la signature du marché d’achat, le vendeur, l’acheteur, l’agent immobilier et le notaire sont présents.

7- Attribution du prix : Le notaire remet au vendeur et à l’acheteur un certificat de vente.

Meilleure communication avec moins d’intermédiaires Vous pourriez aussi lire : Pouvons-nous accumuler deux prêts immobiliers ?

Enfin, travailler avec un seul notaire pour les deux parties facilitera la communication entre les rendre les deux côtés beaucoup plus lisse et plus clair.

Avec moins d’intermédiaires, les échanges sont simplifiés et moins stressants. Il y aura moins de voyages et la compréhension des procédures sera beaucoup plus facile, puisque vous aurez un aperçu du travail que le notaire effectue avec vous et avec l’ascenseur.