Comment soulager des démangeaisons intimes naturellement ?

Comment soulager des démangeaisons intimes naturellement ?

La mycose vaginale provoque des démangeaisons et des sécrétions pour le moins désagréables. On peut être victime de cette infection à cause d’un traitement antibiotique, à cause d’abus de douche vaginale ou tout simplement d’un déséquilibre de la flore vaginale. Nos grand-mères ont trouvé quelques remèdes naturels contre la mycose.

Mycose vaginale et démangeaisons intimes

La mycose vaginale peut atteindre toutes les femmes. C’est une infection provoquée par la prolifération des champignons Candida albicans le vagin. La prolifération de ces champignons provoque des démangeaisons intimes, localisées principalement sur les vulves et dans le vagin. Outre le désagrément causé par les démangeaisons, la mycose vaginale peut également provoquer des sécrétions de liquide blanchâtre ou jaunâtre, odorantes ou non.

A lire en complément : Combien d'heures de sommeil ?

La texture des sécrétions peut prendre différentes formes. Dans tous les cas, quand la mycose vaginale engendre des sécrétions trop importantes, il est toujours conseillé d’aller voir le médecin pour un diagnostic plus poussé. D’une manière générale, les remèdes classiques prescrits sont : la crème vaginale pour le soulagement des démangeaisons intimes et l’antifongique pour éliminer les champignons.

L’huile de coco pour arrêter les démangeaisons intimes

L’huile de coco est le premier remède que l’on vous propose quand vous cherchez un remède naturel contre la mycose vaginale. L’huile de coco vierge pressée à froid est la plus recommandée pour ce faire. Cette huile a de nombreuses propriétés : anti-levure, antifongique, antibactérien. Elle est donc efficace pour éradiquer les levures à l’origine des démangeaisons intimes de la femme. Notez également que l’huile de coco naturelle est un anti-inflammatoire.

Lire également : Quel est le prix du CBD ?

L’huile de coco est à utiliser directement sur les parties intimes concernées. Prévoyez une petite goutte d’huile essentielle de Tea Tree pour apporter plus d’efficacité à l’huile de coco. Préparez une cuillère à café d’huile de coco et trempez-y un coton stérile. Imbibez-en les vulves et le vagin et renouvelez l’opération deux à trois fois par jour jusqu’à ce que la mycose disparaisse.

Utiliser du yaourt pour rétablir la flore vaginale

À cause de l’invasion de champignons, la flore vaginale est fortement déséquilibrée. C’est pour rétablir cet équilibre que l’utilisation du yaourt peut être un remède efficace. Toutefois, il faut garder à l’esprit que le yaourt nature uniquement est conseillé pour la guérison des démangeaisons intimes. Si vous utilisez du yaourt sucré, vous allez envenimer les choses parce que les champignons sont friands de sucre.

L’application de ce remède est très simple. Tout ce que vous avez à faire c’est d’introduire doucement dans le vagin un tampon hygiénique imbibé de yaourt. Il faut garder le tampon en place pendant au moins une heure. Pendant 15 jours, il faut renouveler cette action 2 fois par jour. Pour rétablir l’équilibre de votre flore vaginale en général, vous pouvez également favoriser les aliments comme le yaourt, le brocoli, le chou vert, l’huile d’olive, la cannelle ou encore l’origan.

Extrait de pépins de pamplemousse : une alternative naturelle

L’extrait de pépins de pamplemousse est connu pour ses vertus antifongiques et antibactériennes. Ce remède est sans danger pour l’organisme, car il ne provoque aucun effet secondaire. Sa prise ne provoque pas non plus le déséquilibre de la flore intestinale. Comme l’huile de coco et le yaourt, l’extrait de pépins de pamplemousse s’applique directement aux muqueuses intimes.

Dans une cuillère à soupe d’huile de sésame, mettez 5 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse. Prenez ensuite un tampon hygiénique et imbibez-le avec le mélange d’huile de sésame et de pépins de pamplemousse. Il faut garder le tampon pendant 3 heures et répéter l’opération une fois par jour uniquement pendant une semaine.

À toutes ces alternatives, vous pouvez également ajouter la propolis verte qui s’administre en 8 gouttes tous les matins et tous les soirs pendant un mois. L’ail, fongicide et antibactérien très connu, peut également vous aider à en venir à bout de la mycose vaginale. Rassurez-vous, vous n’avez pas à l’introduire dans votre vagin. Laissez tremper 1 ou 2 gousses d’ail coupées dans un verre d’eau pendant une nuit et buvez l’eau le matin.